Bienvenue

Comment comprendre le monde dans lequel on vit, avec découvertes scientifiques et conflits entre partisans de la laïcité et partisans d’une religion et entre les religions ?
Recherchez-vous un équilibre entre une analyse des découvertes scientifiques et une analyse d’ensemble des principales religions, dans le même ouvrage ?
Quels sont l’origine et le destin de l’humanité selon la science et selon ces religions ?

Quelles raisons objectives a-t-on de nos jours d’être croyant, athée ou agnostique ?

Ce site vous présente deux livres du même auteur : un publié en 2013 « Le Ciel et la Terre selon les sciences et les religions »  et un publié en 2021 : « Ce que les athées et les croyants devraient savoir – en 20 questions ».

Nous vous conseillons de lire d’abord le deuxième livre, qui reprend certains éléments incontournables contenus dans le premier livre. Si vous voulez connaître le point de vue de l’auteur sur davantage sujet, lisez ensuite le premier livre.

1er Livre

Le but du 1er livre est de fournir au lecteur beaucoup d’informations et de sujets de réflexion liés à ces questions, en respectant complètement votre position, quelle qu’elle soit. Scientifique, découvrez le vrai contenu de certains textes, débarrassés de dogmes inventés. Non-scientifique, découvrez un panorama simple de nos connaissances sur l’Univers et sur la vie. Et tous, prenez part à certains débats actuels : créationnisme/évolutionnisme, vie extraterrestre, sources d’énergie, priorités d’exploration spatiale, climat, intégrisme et Coran…

2ème Livre

Le but du 2ème livre est plus ciblé. L’auteur part d’un double constat. Le premier, que nous faisons tous, est qu’il y a des oppositions parfois vives entre les partisans de la laïcité et les partisans d’une religion.

Il y a aussi des conflits entre les religions. Le deuxième constat est que ces oppositions sont souvent exacerbées par une méconnaissance, de la part de chaque camp, de certaines vérités que ce livre cherche à expliquer.

POUR VOUS INVITER À RÉFLÉCHIR

Intolérance religieuse et absence de repères

Nous vivons dans un monde de conflits religieux ou de conflits au nom d’une religion. Et ceci depuis longtemps. L’Islam s’est répandu par des conquêtes militaires, du sud de l’Espagne au sud de l’Inde. Aujourd’hui, au sein de l’Islam, des conflits sanglants opposent chiites et sunnites. Comme des conflits sanglants ont opposé protestants et catholiques au sein de la chrétienté.

Des attentats terroristes sont commis en Europe et ailleurs, sans avoir aucun lien réel avec une religion. Le Coran contient de nombreux versets contre l’intégrisme, mais son message n’est pas toujours univoque : XVIII, 29 « que celui qui veut croire croie ; que celui qui ne veut pas croire reste incroyant », c’est Allah qui a préparé la punition des coupables. Par contre IX, 29 « combattez ceux qui ne croient pas en Dieu… ceux qui n’observent pas la religion du Vrai ». Que veut dire « combattez » ? En tout cas, le Coran condamne le meurtre d’une personne innocente « qui n’a commis aucune violence sur terre, ni tué » (V, 32). À une époque du christianisme, le droit de vie ou de mort de l’Inquisition n’avait non plus aucun fondement religieux et ne correspondait à aucun message du Christ.

Les principales religions actuelles dans le monde sont fondées sur deux ensembles de textes sacrés :
• la Bible a engendré trois religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam)
• les Védas (deuxième millénaire avant notre ère) ont engendré une religion polythéiste, l’hindouisme (véda signifie connaissance en sanskrit).


Notons que ces textes, surtout la Bible, ont été influencés par des religions antérieures (par exemple le récit du déluge est repris d’un texte mésopotamien).
L’hindouisme a une conception de l’origine du monde qui se rapproche d’une théorie scientifique alternative à celle du Big Bang : l’hypothèse du Grand Rebond (un univers cyclique). Pour les religions issues de la Bible, c’est Dieu qui a créé la Terre et l’Univers. Cependant ces religions ne respectent pas complètement leurs textes sacrés. La Genèse explique que le premier travail de création de Dieu a été de faire parvenir la lumière à la surface d’une Terre que Dieu avait auparavant observée comme étant sombre et entièrement recouverte d’eau (Gen 1,2-5). Le texte n’affirme donc pas que Dieu ait créé la Terre à partir de rien, ce qui serait évidemment complètement opposé à nos connaissances scientifiques. En outre, cela ne serait pas logique d’avoir créé une planète dans un état ne permettant pas le développement de la vie. De même, au verset huit du premier chapitre, la Genèse définit le sens du mot ciel : il ne s’agit pas de l’Univers, mais de la voûte des eaux d’en haut, c’est-à-dire, comme nous l’entendons, les nuages qui entourent la Terre. Par contre, faire venir la lumière était bien la première chose logique à faire. Sans lumière, pas de photosynthèse et donc pas de végétation (nourriture animale et humaine). A noter que l’ordre des étapes suivantes suit également une certaine logique, avec même des éléments scientifiquement probables (comme l’apparition de la vie en premier lieu dans le milieu marin).

Pour la science, la Terre s’est formée en même temps que le Soleil, il y a 4,6 milliards d’années, selon un processus qui est très bien expliqué et que nous pouvons encore observer de nos jours dans l’espace. La Terre est donc apparue plus de 9 milliards d’années après le début de l’Univers : il n’y a eu aucune simultanéité.

Pour ce qui concerne l’origine de l’Univers, nous ne pouvons pas procéder à la même observation dans l’espace. La première lumière émise par l’Univers date d’environ 380.000 ans après le début de sa formation et nous ne pourrons jamais visuellement observer cette première période. Aujourd’hui, ce que nous pouvons observer dans l’Univers représente à peine 5 % de toute la matière et de toute l’énergie que cet Univers contient. Le reste est pudiquement appelé matière noire et énergie noire, parce que nous ignorons tout de leur nature. Il reste donc une place soit pour le doute, soit pour de nouvelles découvertes, selon les convictions de chacun. Remarquons que la science a observé que notre Univers a des constantes et des valeurs physiques précises et parfaites pour qu’un jour notre Univers puisse engendrer la vie. La science a une réponse à cette étrange observation : il existerait des milliards d’autres univers et par hasard le nôtre a les bonnes valeurs pour engendrer la vie. Cette hypothèse ne peut pas encore être prouvée et il serait risqué de prétendre qu’un jour elle sera prouvée. La première lumière émise par l’Univers, de plus en plus finement observée, ne nous donne aucune indication en ce sens.

Il faudrait donc souhaiter que chacun puisse mettre un peu d’eau dans son vin. Les croyants devraient relativiser certains de leurs dogmes, en analysant les repères que la science nous apporte. En même temps, les scientifiques ne peuvent pas prétendre tout savoir. Il ne faut pas répondre à un intégrisme par un autre intégrisme. Le libre examen n’est vraiment libre que s’il n’exclut aucune hypothèse a priori.

COMMENT VOUS PROCURER LE 2ème LIVRE ?

Librairie

Sur commande auprès de votre librairie habituelle. N° de référence: ISBN 979-10-203-4292-8

Amazon

Chapitre

Decitre

Cultura

COMMENT VOUS PROCURER LE 1er LIVRE ?

Librairie

Sur commande auprès de votre librairie habituelle. N° de référence: ISBN 978-2-8061-0100-6

Editions Academia

Chez les Editions Academia, Grand Place 29 à B-1348 Louvain-la-Neuve

L’Harmattan

Chez l’éditeur L’Harmattan, à F-75005 Paris

Amazon

Auprès du service de commande en ligne d’Amazon